(1)

SE-UNSA : la carte scolaire 1er degré

Le SE-UNSA a fait état hier des ouvertures et des fermetures de certaines classes des écoles maternelles et élémentaires de l’Aude dans la presse locale. D’autres seront à confirmer avant la rentrée 2016, et devraient être connues aux alentours de juin. 201602101940-full.jpg À l’occasion de la rentrée 2016, un total de 26 nouvelles classes ouvrira dans des écoles du département, primaires et maternelles. C’est le cas, entre autres, pour les plus importantes, de la Gravette (passe à 12 classes) à Carcassonne, ou encore Saint-Marcel-Sur-Aude, Saint-Nazaire d’Aude et Alzonne qui passent à 9 classes. Certaines écoles vont également bénéficier d’un dispositif T.P.S., pour l’accueil des enfants de moins de 3 ans. C’est notamment le cas de la maternelle Alphonse Daudet, de Lézignan-Corbières. «Les enfants qui commencent l’école dès 2 ans font toujours de très bons élèves», commente Denise Baro-Delorme, secrétaire départemental de UNSA éducation.

Certaines ouvertures n’ont cependant pas eu lieu, n’atteignant pas le seuil nécessaire pour former une nouvelle classe. Cela concerne deux écoles de Narbonne : Émile Zola et Mathieu Peyronne. Leur seuil frôle cependant la limite autorisée, et «la ville de Narbonne doit s’engager à surveiller ces écoles et anticiper une ouverture rapide», décrit Rémy-Charles Sirvent, secrétaire départemental de SE-UNSA.

Des ouvertures et fermetures à confirmer

Si 26 ouvertures de classe sont pour l’instant certaines, 10 fermetures le sont également. C’est le cas entre autres de l’école de la Prade, à Carcassonne, l’école de Villsèquelande ou encore celle de Caunes-Minervois.

Au-delà de ce qui a été confirmé, tant au niveau des ouvertures et des fermetures de classes, d’autres pourront se produire. Certaines écoles sont en effet dans un cas délicat, à l’instar de l’école de Sigean, actuellement la deuxième plus grande du département, avec approximativement 320 élèves. Une classe pourrait potentiellement s’ouvrir. Côté fermeture, l’école élémentaire de Pennautier peut éventuellement être touchée, tout comme l’école de Portel-des-Corbières et celle de Jean-Jaurès à Carcassonne. «Tout cela s’éclaircit habituellement aux alentours du mois de juin», précise Rémy-Charles Sirvent.

Décharge des directeurs plus longue

Nouveauté à la rentrée : l’élévation du temps de décharge des directeurs des écoles à deux classes qui passe de quatre à dix jours. Cela va concerner une soixantaine d’écoles dans le département, et va amener la mobilisation de professeurs remplaçants dans l’année.

Lire la suite