(1)

Éducation : l’Unsa pointe l’injustice des dotations

L’Unsa est dans l’Indépendant, pour évoquer la situation de l’Aude, département qui gagne le plus d’effectif au-delà des prévisions, au niveau de la région, qui apparaît aussi comme celui le plus sous-doté de l’académie.

R_eT_D.jpg

L’Unsa a sorti sa calculatrice : entre les rentrées 2012 et 2015, l’Aude affiche la dotation par élève supplémentaire, la moins élevée par rapport aux autres départements de la Région.

Un constat qualifié «d’injustice flagrante», par les représentants de ce syndicat, hier matin. Rémy-Charles Sirvent, secrétaire départemental du syndicat enseignant de l’Unsa (SE-Unsa), a ainsi rappelé les particularités du département, notamment «sa fragilité sociale diffuse sur tout le territoire», mais aussi sa ruralité. « Cette répartition a été prise en compte par la Lozère. Mais pour nous, qui avons aussi beaucoup d’écoles rurales, les critères d’attribution restent urbains», regrette-t-il. L’Unsa dénonce, par ailleurs, «un ratio faussé par la répartition géographique des écoles : 54 % des établissements ont moins de trois classes.»

C’est à la mi-janvier que le recteur de Montpellier dévoilera les dotations de poste par département. D’ici là, les représentants du SE-Unsa et Unsa éduc, comptent mobiliser les élus audois. Un courrier va leur être adressé dans les prochains jours. «La ministre Najat Vallaud-Belkacem nous a dit que l’Aude serait mieux traitée en 2016», précise Denise Baro-Delorme, secrétaire Unsa-Éduc.

Pour l’Unsa, l’attribution d’enseignants supplémentaires est nécessaire dans l’Aude pour diminuer les effectifs par classe, mais aussi pour assurer les remplacements scolaires, permettre une meilleure scolarisation des enfants de moins de 3 ans, tout en proposant une formation continue aux enseignants.

1.11% des enseignants de l’AUDE ont droit à une formation !

«Sur 1 800 enseignants dans l’Aude, seuls 20 ont pu suivre une formation qui était obligatoire, en 2014/2015», précise Rémy-Charles Sirvent. Avant d’estimer à une centaine, le nombre de postes qui manqueraient dans l’Aude. Pour rétablir l’équilibre, l’Unsa propose un «plan pluriannuel. Les obtenir sur un an, c’est utopique». Réponse à la mi-janvier.

Les chiffres de l’ACADEMIE

L’Aude compte à la rentrée 2015, 31 160 élèves, soit 368 de plus par rapport à 2012. Cela correspond à une dotation d’un enseignant pour 17,1 élèves supplémentaires entre 2012 et 2015. Selon l’Unsa, le Gard apparait comme le grand gagnant de ce comparatif régional, avec 99 postes en plus depuis trois ans, pour 530 élèves supplémentaires, soit une dotation d’un enseignant pour 5,3 élèves en plus ! Les Pyrénées-Orientales seraient aussi très privilégiées selon ce ratio, avec un poste pour 11,7 élèves supplémentaires. Pour l’Hérault, ce taux atteint un enseignant supplémentaire pour 15,8 élèves de plus, soit un niveau voisin de celui de l’Aude.

Lire la suite