Développement

POLYCLINIQUE LE LANGUEDOC A NARBONNE : création ce 13 avril d’une section syndicale UNSA Santé !

Elle intègre l’Union Départementale UNSA Santé et Sociaux Public et Privé 11.

Cette nouvelle implantation a été créée par des transfuges de la CFDT (pour beaucoup d’entre eux) ne se reconnaissant plus dans leur organisation d’origine.

Ils ont souhaité créer une structure UNSA, attirés par le réformisme et l’autonomie !

Avec la création de cette nouvelle section, l’UNSA Santé11 augmente ainsi sa capacité à rassembler autour des idées d’un syndicalisme 100% pas pareil ! UNSA_Sante_Sociaux.jpg

EHPAD : l'UNSA rencontre les soignants de l'EHPAD de Pech D'Alcy de Narbonne

UNSA à la télé 6e4d9b8a-6bcafd360c86124dc6a1a9f46c49e9e3ee1f6e0404455447bfb0088f1952da94.jpgimages.jpg

C’est sur l’Indépendant aujourd’hui : L’équipe UNSA SANTE SOCIAUX de l’Aude a prévu un accueil café ce mardi matin dès 6 heures à l’Ehpad de Pech d’Alcy « pour soutenir les collègues en difficulté ». « On déplore le manque de soignants pour être au plus près des personnes âgées », constate-t-on. Et de ne pas appeler uniquement à un jour de grève « mais plutôt de sensibiliser l’opinion publique, les décideurs politiques à un contexte sociétal qui fait que la prise en charge des personnes âgées n’est plus suffisamment à la hauteur de l’image d’une société qui se voudrait humaine et solidaire mais qui ne s’en donne pas les moyens ».

Lire la suite

UNSA TERRITORIAUX DE CARCASSONNE MONTE AU CRENEAU

agents-et-representants-syndicaux-ont-accueilli-les-elus_1057417_657x438p.JPG C’était sur l’Indépendant le 29/01/18

Carcassonne : l’annualisation du temps de travail en mairie votée en conseil municipal. Une “haie d’honneur” et des “remerciements” aux élus qui s’apprêtaient à voter l’annualisation du temps de travail des agents lors d’un conseil municipal dédié, ce lundi. Les agents de la Ville et les syndicats Unsa et CGT avaient décidé de donner de la voix pour leur mouvement de grève, et tenter de se faire entendre.

Objet de leur mécontentement, le “lissage” sur l’année des 1607 heures de travail annuelles prévues par la loi. S’ils ne s’opposent pas à l’amélioration de la qualité du service public, pour eux, le compte n’y est pas en matière de compensation, avec le passage à 37 heures hebdomadaires, et le paiement des heures travaillées le dimanche et les jours fériés en “heures simples”.

Lire la suite